Spread the love

Il n’y a pas si longtemps que j’ai découvert John Davison Rockefeller, l’un des hommes les plus riches de l’humanité. En effet, il a été le premier milliardaire de l’histoire. Je l’ai découvert en lisant le livre de Ryan Holiday, L’obstacle est le chemin. Bien entendu, j’ai voulu en savoir plus sur ce personnage qui a fait fortune dans le pétrole et surtout comment il avait marqué l’Histoire d’où cette biographie sur cet entrepreneur déterminé

Il ne s’agit pas, ici, de glorifier la fortune de Rockefeller mais de comprendre son parcours, comment il a surpassé les difficultés qu’il a rencontré dans sa vie et surtout de voir la façon dont il les a gérées.

Les débuts humbles de John Davison Rockefeller

John Rockefeller est né dans une ferme dans une famille relativement pauvre en 1839. Son père vendait des élixirs et des médicaments-miracles pour soigner les gens sous le nom de Dr Livingston. Son père était souvent absent, et il se maria une seconde fois. Il mena une vie bigame et secrète jusqu’à sa mort. C’est sa mère qui s’occupa de leur 6 enfants.

John, étant l’aîné de la famille, il prit la responsabilité de sa famille trèsvite. Ceci dit, de par sa mère, il a été bercé par le travail et la discipline, la religion. Afin d’aider sa famille, Rockefeller quitta l’école et se forma pour devenir employé d’écriture. Il commença à travailler à l’âge de 16 ans.

La mission de Rockefeller

Rockefeller avait une fascination pour l’argent tout comme son père. Il considéra que l’argent était un “don de dieu“. C’est un homme extrêmement religieux et il vivait selon les principes de la Sainte Bible. Une vie simple sans une goutte d’alcool ou encore une bouffée de tabac tout au long de sa vie.

Rockefeller se sentait investi d’une mission renforcée par un accident tragique. Effectivement, à l’âge de 27 ans, Rockefeller est au bord de la faillite. Il devait rencontrer un autre entrepreneur Cornelius Vanderbilt avec qu’il devait faire affaire afin de sauver son business. Le jeune Rockefeller rata, alors, son train de quelques minutes, un train dont un de wagons se dérailla et ne laissa aucun survivant! Rockefeller avait l’ultime conviction que Dieu l’épargna de cette tragédie. Il pensait que rien ne pouvait se faire sans la volonté de Dieu.

Cette croyance ne l’empêcha pas d’être un entrepreneur féroce

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi aimé: Madame C.J. Walker première millionaire afro-américaine

Du simple employé à un entrepreneur à succès

Comme je vous le disais plus tôt, il commença comme une simple employé à tenir les registres. Il est nommé rapidement comme aide- comptable où il apprend la comptabilité. Grâce à ce poste, il y apprendra les mécanismes financiers, les stocks… Insatisfait de son salaire, il quitta pour ouvrir sa propre entreprise. Avec un ancien copain de classe, il se spécialisa dans la vente de denrées alimentaires tels que la viande, les graines… L’entreprise connut un franc succès au bout de 2 ans grâce à la Guerre de Sécession avec l’augmentation des prix des produits agricoles mais aussi les contrats avec l’État pour ravitailler l’armée.

La vie d’entrepreneur de Rockefeller ne fait que commencer, puis que l’aventure du pétrole pointe le bout de son nez

Rockefeller et le pétrole

Réticent á entrer dans le business du pétrole dû à son instabilité, (je vous rappelle qu’on est au XIXème siècle)Rockefeller va se laisser tenter par le raffinage avec deux autres amis. L’association tourne au vinaigre. Rockefeller veut être seul aux commandes de sa raffinerie et rachèta les parts de ses associés. Il est persuadé de la rentabilité du liquide noir! Le marché est, à ce moment de l’histoire, très chaotique. Deux choses vont propulser sa société au devant de la scène de l’industrie américaine: la première est la maîtrise des coûts au plus bas par rapport à ses concurrents et la seconde, le contrôle sur toute la chaîne de production du pétrole.

Rockefeller, un entrepreneur redoutable

Rockefeller possède, alors, deux raffineries. Grâce à elles, il misa tout sur la production du pétrole voir même sur la surproduction du pétrole afin de faire baisser les prix et défier toute concurrence. Lui et ses associés ont amélioré le processus de production, les machines.

En moins dix ans, ils dominent 90 % du marché du pétrole raffiné, ne laissant aucune chance à la concurrence. La “Standard Oil” se retrouve en situation de monopole ce qui inquiète les politiques. C’est, dans ce contexte, que Rockefeller crée une “trust” à savoir la création de plusieurs sociétés qui restent toute de même sous son contrôle. Il est clair que dans les faits cela ne changeait guère la situation!

La loi Sherman, en 1890, a été voté pour justement mieux réglementer les systèmes des “trust”. Cependant, Rockefeller ne se laisse pas abattre. Il profite pour créer des sociétés holdings dans différents états regroupés sous la “Standard Oil Company“. Il finit par se retirer à la tête de sa société, à l’âge de 56 ans en 1895 mais resta disponible sur les grandes orientations de la Standard Oil Company.

Rockefeller, le philanthrope

Au delà d’avoir été un grand entrepreneur, Rockefeller s’est aussi beaucoup investi dans la philanthropie. N’oublions pas il était un homme très croyant. Il a contribué à la création de l’Université de Chicago où il a donné plus de 80 millions. Fondateur de l’Institut Médical Rockefeller, il a donné un total de 530 millions à des causes diverses.

Conclusion:

Il est incontestable que Rockefeller est une grande figure du capitalisme à l’américaine. Il a été très puissant et à défier toutes les probabilités en partant de rien pour devenir le premier milliardaire des États-Unis. Certes, les stratégies de Rockefeller sont très controversées, mais on ne peut pas nier sa capacité à retourner toutes les situations désavantageuses à son profit. Rockefeller était perçu comme froid et quasiment robotique alors qu’il s’était investi d’une mission. C’est sûrement cette croyance qu’il lui a donné la confiance pour arriver à dominer le marché du pétrole.

N’hésitez pas à laisser un commentaire, à aimer et partager cet article : Rockefeller, un entrepreneur déterminé

You may also like

Leave a Reply