Livres

Ce que j’ai appris en lisant W1NING de Tim Grover

Spread the love

J’ai beaucoup hésité avant de poster un article sur ce livre. Mais, après tout, je voulais faire ce blog pour parler des expériences qui peuvent nous permettre d’être une meilleure version de nous-même. J’ai découvert Tim Grover à travers le livre ” Relentless”. Pour ceux/celles qui ne connaissent pas ce coach, il a accompagné Michael Jordan, Kobe Bryant et Dwayne Wade. Il a participé au documentaire “Last Dance” sur Netflix qui relate le parcours de Michael Jordan.

Si vous ne l’avez pas vu, je vous le recommande fortement que vous soyez fans de basket ball ou pas. Personnellement, je n’étais pas une grande fan de basket, et je suis devenue accro! Le documentaire montre les coulisses d’une compétition féroce où il n’y a qu’une équipe gagnante. La pression est omniprésente, l’émotion se profile tout au long du documentaire. Le prix de la victoire, de la gagne est l’obsession de tous.

C’est le sujet prédominant du livre de Tim Grover. Il définit le succès, la discipline, le sacrifice. Il a été en coulisse des plus grandes légendes sportives et, son jugement est sans appel pour le commun des mortels. Il est brut, honnête et sans filtre avec son lecteur. Je crois que c’est ce qui fait toute la force du livre. Il est loin de toutes les petites phrases de la pensée positive et de la visualisation même si elles sont importantes, et il est intéressé par l’action, la pratique et le résultat. L’auteur est clairement une personne très pragmatique. On a beaucoup à apprendre de ces expériences.

Les définitions de “Gagner” selon Tim Grover:

Tim Grover donne ses 13 façons de “Gagner”, un chiffre équivoque mais pas pour l’auteur puis qu’il le dit lui-même il ne croit pas en la chance. Ces 13 définitions composent les 13 sections du livre. Il n’y a pas un ordre décimal , l’auteur a fait le choix de numéroter toute ces raisons par le #1. Voici les 13 définitions de Tim Grover

  • #1 Gagner vous rend différent et la différence effraie les gens
  • #1 Gagner mène la guerre sur le champ de bataille de votre esprit
  • #1 Gagner est le pari ultime sur vous-même
  • #1 Gagner n’est pas cruel mais vous utiliserez moins votre coeur
  • #1 La victoire appartient aux autres, et c’est votre devoir de le prendre
  • #1 Gagner exige tout de vous, il n’y a pas de balance
  • #1 Gagner est égoïste
  • #1 Gagner vous emmène dans l’enfer. Et si vous abandonnez, c’est là où vous allez rester
  • #1 Gagner est un test sans réponse correcte
  • #1 Gagner connait tous vos secrets
  • #1 Gagner ne ment jamais
  • #1 Gagner n’est pas un marathon mais une course sans ligne d’arrivée
  • # Gagner c’est tout
Gagner et les autres

La première chose qu’on lit “W1NING” c’est penser différemment des autres. Tim Grover insiste vraiment sur le fait d’être indépendant des autres sur sa façon de penser, de faire. Personne ne doit vous dire quoi faire. Suivre les mêmes habitudes que les autres vous donneront les mêmes résultats que les autres. Je le cite” Le plus vous pensez par vous-même et le moins vous aurez besoin de spécialistes“. Il existe une infinité de façons de “gagner” et d’obtenir différents résultats. Il faut trouver vraiment ce qui marche pour vous. Pour cela il faut expérimenter, peaufiner les détails. Il évoque le fait de se faire confiance pour arriver au succès.

Tim Grover revient aussi sur la question des amis et de l’entourage. Il fait une différence entre les alliés et les amis. L’entourage peut être intimidé par votre ambition. Ils auront dû mal parfois à comprendre les sacrifices et les décisions. Parfois, ils vous pousseront même à ralentir dans la poursuite de vos objectifs. Ce n’est pas le cas des alliés qui justement comprendront mieux votre démarche et qui pousseront toujours aller plus loin.

L’auteur appelle même à faire une séparation entre l’entourage et l’individu afin de permettre de s’élever vers l’excellence. Se séparer permet de faire taire le bruit qui ralentirait un action. Gagner doit être une priorité. Cela peut être perçu comme égoïste mais l’auteur assume parfaitement. Gagner nécessite, bien entendu, de l’égoïsme. Dédier son temps et son agenda à gagner et à arriver à ses objectifs. Il nous rappelle que les gagnants ne sont pas pour être aimé mais délivré des résultats. Ils ne sont pas concernés par la popularité. C’est un chemin qui vient avec beaucoup de responsabilités. Ceci dit, gagner c’est aussi savoir comment se gérer.

Ce qui ont aimé cet article ont aussi aimé: L’obstacle est le chemin de Ryan Holiday

Gagner et soi-même

C’est l’aspect le plus important du livre. L’auteur nous rappelle que nous sommes notre propre ennemi parce que nous savons nos peurs, nos défauts. Nous savons ce qui déclenche nos émotions telles que la colère et de les utiliser intelligemment. Gagner est une volonté folle qui exige des efforts. Il met l’accent sur la routine et pourquoi elle est importante. Il donne l’exemple de Michael Jordan qui planifié ces journées comme s’il était en auto pilot. Cela permet d’avoir une clarté d’esprit. Les routines sont des impératifs pour l’auteur qui donnent la liberté.

De plus, W1NING aborde aussi la question de la confiance en soi. Je cite l’auteur: “La confiance est la drogue ultime et gagner est le dealer” C’est une façon de vaincre le doute. Il définit la confiance comme “un sentiment qu’on ressent lorsqu’on est au plus bas et qu’on sait qu’on arrivera plus fort qu’avant”. L’auteur fai un distinguo claire entre le doute et la peur. Il définit la peur comme la pression donc on peut y arriver alors que le doute est associé à la panique et donc, on est foutu. Quand tout va mal, il y a une chose qui se fera la différence c’est la tenacité. L’auteur pose, ainsi le problème, quand tout va mal il y a deux choix: autoriser la peur à se transformer en panique ou être tenace et avancer.

Par ailleurs, l’auteur nous invite à embrasser notre côte obscur, nos blessures pour mieux avancer. L’utilisation de cette énergie qui vient souvent nous hanter dans les moments de solitudes ou encore la nuit est une véritable carburant pour commencer un nouveau départ. Il nous fait comprendre que nous devons être vraiment honnête avec nous-même et que notre côté obscur est notre véritable allié.

Gagner et ses exigences

Dans son livre, il donne une formule qui peut, aujourd’hui, choqué: sentiment < esprit. C’est ainsi que fonctionnent de nombreuses personnes à succès. Ils considèrent que les sentiments sont peu fiables et l’auteur va plus en disant que “les sentiments nous rendent faibles”. L’esprit nous permet de contrôler les situations telles qu’aller plus loin, de faire ce qui doit être fait sans se poser de questions.

Gagner est une obsession qui permet souvent de passer de l’enfer au paradis. Il nous permet de nous élever, de franchir l’infranchissable, d’aller toujours plus loin et bien sûr l’auteur met le doigt sur la question du temps. Nous avons tendance à relativiser cette composante à croire que nous en avons une infinité alors qu’en réalité, il est compté. À ceux/ celles qui clament que “Rome ne s’est pas fait en un jour” Il réplique “C’est vrai mais que Rome s’est bâti chaque jour pendant des milliers de jours” Au lieu de s’inquiéter de combien de temps cela prendra, l’auteur conseille de focaliser sur finir la tâche. Le temps est une valeur externe alors que se focaliser est propre à nous-même.

Conclusion:

On est très loin des livres de développements personnels classiques. Est-ce vrai un? Sûrement à sa façon. Tim Grover est dur avec son lecteur/trice. Ill remet les pendules à l’heure. Dans une société où on parle beaucoup d’émotions, il n’hésite pas à écrire que l’esprit l’emporte chez les gens qui sont dévoués au succès. Le résultat est, vraiment, au coeur du livre. Ce qui rend fascinant ce livre c’est, bien entendu, l’expérience de Tim Grover au côté des plus grands mais de rentrer dans les coulisses du succès, leur façon de gérer les situations complexes, leur capacité de faire abstraction de tout pour arriver à leurs buts, leurs objectifs. La performance, la gagne envers et contre tout.

Credits : Photo by Chris Barbalis on Unsplash, Giulia Bertelli on Unsplash, Photo by Alex Perez on Unsplash

You may also like

Leave a Reply