Spread the love

Me revoilà pour un nouvel article pour vous parler de 4 films qui m’ont inspirée et qui m’inspire encore aujourd’hui lorsque j’ai pas le moral. Après tout, un peu de légèreté ne fait pas de mal! Je vous exposerai des films biographiques mais aussi des histoires fantastiques, bref il y a en pour tous les goûts 🙂 et toutes les couleurs 🙂 Pourquoi j’ai choisi les films? parce qu’ils nous racontent des histoires inspirantes ou pas. L’art nous s’interroge sur nous même, sur notre façon de voir le monde, et parfois peut aussi nous faire prendre conscience d’une autre réalité. Sans plus attendre, on va commencer par le premier film

Erin Brockovich seule contre tous, 2000

C’est un film biographie. Un film pour lequel Julia Roberts a reçu l’oscar de la meilleure actrice. Au delà des récompenses, ce film est vraiment une pépite. Erin est une mère célibataire de 3 enfants au chômage. Le début du film montre une Erin qui n’arrive plus à payer ses factures, qui ne trouve pas d’emploi. Et pour couronner le tout, elle perd son procès contre un médecin qui était fautif dans un accident de voiture. C’est comme cela qu’elle rencontre son avocat où elle va se faire embaucher dans son cabinet pour classer des papiers. Les autres employés ne l’aiment guère. Elle bosse entre midi et deux, par le fruit des hasard, elle tombe sur une plainte d’une habitante d’Hinkley concernant le rachat de sa maison par une société d’énergie nommé  Pacific Gas and Electric Company =. Erin commence à se poser des questions, mène les investigations. Elle découvre que les habitants sont malades dû au chrome hexavalent (ou chrome-6) qui était rejeté dans l’eau potable. Elle pousse son patron et ex-avocat à se saisir de l’affaire. On y voit une Erin dévouée à la tâche bien qu’elle n’est aucune qualificatif juridique. Ils rassemblent toutes les preuves nécessaires afin de dédommager les plaintifs. L’affaire a été réglée en 1996. C’est l’un des plus grandes indemnisation faites aux États-Unis à savoir 333 millions de dollars.

Ce qu’on apprend en regardant ce film:

C’est vraiment une success story à l’américaine. On part d’une situation désespérée où Erin ne savait plus comment gérer et puis, elle est venue en aide à des personnes qui étaient malades dont on a essayé d’escroquer. Les situations ne sont jamais permanentes, il y a toujours manière de transformer une situation catastrophique vers une bonne situation. Je tiens à rappeler que l’histoire Erin Brockovich n’est pas une fiction d’Hollywood mais la vraie vie.


“Vous rendez cela personnel, alors que ça ne l’est pas ?”Vraiment? C’est mon temps, ma sueur et mon temps loin de mes enfants – si ce n’est pas personnel, je ne sais pas ce que c’est. Citation tirée du film “Erin Brockovich Seul contre tous”

Le hobbit, 2012

C’est un trilogie: il y a “Le voyage inattendu“, “la désolation de Smaug“,” la bataille des Cinq armés” J’ai personnellement moins accroché aux Seigneurs des anneaux qui restent pour beaucoup une vrai chef d’oeuvre. Cependant, je suis complètement fan du Hobbit. C’est une oeuvre du célèbre écrivain J.R. R.Tolkien. Vous l’aurez compris c’est une vraie fiction. Petit résumé de la trilogie. Bilbon Sacquet est un hobbit qui aime le confort de la vie simple jusqu’au jour où sa vie bascule avec l’arrivée Gandalf le Gris. Bilbon doit faire un choix entre rester dans sa petite vie routinière ou aider Thorin et ses compagnons à récupérer leur trône perdu. Bien entendu, Bilbon était réfractaire à l’idée de se lancer dans cette course folle. Finalement, il accepte et l’aventure. Le rôle de Bilbon est très important puisque c’est lui qui doit “voler” Arkenstone. La saga est plein de rebondissements dans un monde totalement fantastique. La mission est de récupérer Erebor, le trone de Thorin.

Ce qu’on apprend en regardant cette trilogie:

Sortir de sa zone de confort n’est pas toujours évident. Mais que cela en vaut la peine. Vous allez me dire que ce n’est que de la fiction et pourtant, nous sommes inspirés par les histoires depuis tout petit. Ils bercent nos enfances, nous inculques des valeurs. C’est pareil dans cette trilogie. On est emporté dans l’aventure, dans l’incertitude. On y parle de valeur de courage, de croire en sa mission mais aussi d’affronter ses peurs. C’est vraiment un must-seen

“Le monde n’est pas dans les livres et dans le cartes. Il est en extérieur” Citation tirée du Hobbit

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé 4 actions à prendre quand tout va mal

À la poursuite du bonheur, 2006:

Encore un film autobiographique avec Will Smith dans le rôle de Chris Gardner. Chris s’est lancé dans un business de machines médicales. Cependant, l’activité n’est pas très rentable au point de créer des tensions dans sa famille. Sa compagne décide, alors de le quitter en laissant derrière elle leur fils de 5 ans. Chris fait la rencontre d’un courtier qui gagne très bien sa vie. Il lui demande comment il peut y accéder. Complètement ruiné, il se met à étudier jour et nuit pour avoir une chance d’intégrer un stage dans un cabinet de courtage réputé. Il se retrouve sans maison et sans argent. Cependant, il n’abandonne pas ses rêves. Il finit par décrocher ce stage et ensuite une place dans ce cabinet de courtage.

Ce qu’on apprend en regardant ce film

C’est un film dur par moment. L’émotion nous y retourne de voir un homme qui se bat pour ses rêves pour une meilleure futur pour son fils et lui. Je tiens à rappeler que ce film est tiré d’une histoire vraie. Chris est tenace, ambitieux, courageux malgré les circonstances difficiles qui l’entourent. On retient qu’avec persévérance, du courage et de la volonté on arrive à ses rêves.

 « Si tu as un rêve, tu dois le protéger. Tu verras que les gens incapables d’y arriver feront tout pour te décourager. Si tu veux vraiment quelque chose, t’as qu’à te battre, point-barre. » Chris Gardner à Christopher

Rocky, 1976

C’est un film pour moi qui ne se démode pas bien qu’il date de 1976. Qui n’a pas vu Rocky??? Je l’ai vu il y a encore très peu de temps. Qu’on aime Sylvester Stallone ou pas cela reste un chef d’oeuvre. L’histoire est d’un petit boxeur, d’origine italienne, qui récolte de l’argent pour des usuriers. Perçu comme un moins que rien et pourtant, il va devenir se battre contre un monstre de la boxe Apollo Creed . Il courtise Paulie, la soeur d’un alcoolique qui deviendra son sponsor pour ce grand match. Rocky prend conscience de cette chance et se met à s’entraîner durement pour ce match.

Ce qu’on apprend en regardant ce film:

Qu’aime ou pas la boxe, c’est le parcours de Rocky qui est intéressant. Cette discipline qu’il s’impose pour qu’on le respecte, pour retrouver son honneur est filmé magistralement. On comprend vite qu’avec de la discipline tout peut arriver!!

“Ce qui compte, c’est pas la force des coups que tu donnes, c’est le nombre de coups que tu encaisses tout en continuant d’avancer. Ce que t’arrives à endurer tout en marchant la tête haute” Rocky Balboa

Conclusion

Ce sont des films qui m’ont beaucoup marquée et qui m’ont aussi aidé à relativiser la situation difficile dans laquelle j’ai pu me trouver. Encore aujourd’hui j’aime les voir et les revoir. Ce sont pour moi des leçons de vie et des expériences dont on peut apprendre! Dites-moi quels sont les films qui vous ont inspirés?

Si vous avez aimé cet article: 4 films inspirants pour retrouver le moral

Crédits photo : Photo by Noom Peerapong on Unsplash

Leave a Reply