blog

3 façons de gérer ses peurs selon les stoïcs

Spread the love

On va rester sur la même “vibe” et voir 5 façons de gérer ses peurs selon les stoïcs. Aaaah que voulez-vous? Je trouve qu’il y a des stratégies dans la philosophie stoïque qui peuvent nous aider dans nos émotions? Est-ce que je vire à l’obsession vers le stoïcisme…? Pas vraiment je veux partager au maximum ces stratégies qui tombent un peu dans l’oubli pour le commun des mortels. On les étudie comme des principes théoriques alors qu’on pourrait les appliquer dans notre quotidien!

Nous faisons tous et toutes face à des challenges: un changement de travail, une pression financière… La peur peut mener au doute et nous paralyser dans les actions. Quelles est l’approche stoïcienne pour vaincre la peur ?

Se rappeler qu’on est mortel(le)s
Memento Mori: Rappelle toi que tu es mortel

Le principe “Memento Mori”(“Rappelle toi que tu es mortel en latin) mis en avant par Socrates de réfléchir sur sa propre mortalité. C’est un mode de pensée qu’on retrouve aussi dans le bouddhisme. Il est vrai que nous avons peu de temps, peu de temps pour agir et aussi impacter le monde.

Se rappeler qu’on est mortels nous oblige à revoir nos priorités, nos envies. Beaucoup d’entre nous oublie que nous sommes là pour un temps très limité. Imaginez qu’il vous reste une semaine à vivre, que feriez-vous? Je pense bien que vos priorités ne seront plus les mêmes. Il n’y aurait plus de place pour la procrastination, pour les peurs, et les doutes. Sûrement vous feriez des choses que vous avez vraiment envie. Il suffit de transposer ce mode de pensée pour une période de 60 ans. Quel est, donc, votre agenda? Faire en sorte en sorte que chaque action que vous prenez comme si c’était la dernière. Cela améliore la concentration mais aussi évite les regrets 🙂

De nombreux entrepreneurs ont employé ce procédé. Je fais référence bien évidemment au défunt, Steve Jobs, qui avait fait un discours à Stanford en parlant de la peur de l’échec et du temps limité que nous avions.

Qu’importe notre positon dans la vie, riche ou pauvre, anxieux ou encore zen, nous avons l’ombre de la mort qui nous suit. Elle ne prévient pas, elle n’a pas un agenda. Chaque jour est compté et nous rapproche de cette évidence.

Notre temps est précieux, utilisez-le à bon escient.

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi aimé celui-ci : L’obstacle est le chemin, de Ryan Holiday

L’anticipation ou la visualisation négative

C’est une stratégie qui peut controversée dans notre société où on brandit la pensée positive et la visualisation positive à tout bout de champs. Il faut être prêt(e) à anticiper tout type de situation, à envisager le pire. C’est ainsi que l’anticipation rentre en jeu. Les stoïciens appellent en latin “Premeditatio Malorum” ce qui veut dire “la préméditation des maux“. C’est une façon de nous préparer au pire dans notre esprit pour ensuite, mieux faire face à la réalité. On peut ainsi savoir comment rebondir si un des cas de figures imaginés se présentaient.

Ce sont des techniques employés aujourd’hui dans le monde de l’entrepreunariat. De nombreuses réunions discutent de savoir quoi faire en cas d’échec d’un projet ou encore d’une produit. On les appelle les “premortem meetings”. Tenir ce type de réunions permettent d’affronter les peurs, réduire l’anxiété et d’adresser des solutions aux éventuelles problèmes. Par cette technique, on peut prévoir l’imprésivible. C’est comme cela qu’on prend le contrôle sur notre peur et on surmonte la paralysie.

Aujourd’hui, un des bloggers célèbres sur le développment personnel Tim Ferriss, auteur de “la semaine de 4 heures” présente cette technique dans sa video sur Ted Talk ici. La video est sous-titrée en français.

Contrôler ce qu’on peut contrôler

Une des choses qui aident vraiment face à la peur c’est de se concentrer sur ce qu’on peut contrôler. Rien de sert de se focaliser sur les éléments extérieurs car cela amènera de la frustration et de la peur. On tend à se focaliser sur les opinions des autres, le passé alors qu’on devrait se mettre au service de notre tâche, travail ou encore créativité!

Ce contrôle peut aussi s’exercer en faisant un bilan de la journée. Comprendre ce qui a marché ou ce qui n’a pas marché afin d’améliorer le processus. Ahhh je vous en parle tellement le fait de tenir un journal. C’est vrai que cela aide pour sur de nombreux points! En étant clair et honnête, c’est un procédé qui permet de réduire nos peurs face aux challenges que nous affrontons.

Conclusion

Qu’importe la position dans laquelle vous vous trouvez aujourd’hui, ces stratégies ont fait leur preuves comme je l’ai dit! Les stoïciens ont apporté beaucoup en matière de stratégies de vie et dans la gestion des émotions. Elles sont encore bien efficaces dans le monde moderne dans lequel nous vivons. D’ailleurs, ce sont des techniques qui sont utilisées dans le monde de l’entrepreneuriat et fournissent encore des résultats plus que louables!

“L’homme qui a anticipé la venue des troubles leur enlève leur pouvoir quand ils arrivent” Sénèque

N’hésitez pas à laisser un commentaire, à aimer et partager cet article : 3 façons de gérer ses peurs selon les stoïcs

Credits: Photo by Alex Iby on Unsplash, Photo by Ahmed Adly on Unsplash, Photo by Chris Leipelt on Unsplash

You may also like

Leave a Reply